Avertir le modérateur

Un diplôme universitaire pour les aumôniers de prison ?

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonçait en juin l’obligation pour les aumôniers d’obtenir un diplôme universitaire (DU) de formation civique et civile. Pour le porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, ce diplôme pourrait devenir une entrave au recrutement des aumôniers catholiques.

 

prison, aumonier, Ministre de l'Intérieur, CEF,eveques, Culte, laïcité, diplome universitaireDans un article publié sur son site en la fête de St Michel, le magazine Famille chrétienne fait écho aux interrogations de la Conférence des Evêques de France.

Le Ministre de l’Intérieur veut des aumôniers formés à la laïcité

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve,  a parlé d’un diplôme universitaire. De quoi s’agit-il exactement ?

Le ministère de l’Intérieur souhaite que les aumôniers dans les prisons et les hôpitaux, ainsi que les aumôniers militaires, puissent avoir une formation qui leur permette de comprendre les règles de la laïcité. Un décret est en préparation.

Les évêques catholiques ont exprimé leurs interrogations auprès du gouvernement - qui les aurait entendus - sur la nécessité de ce diplôme pour l’agrément des aumôniers. La formation à la laïcité peut intéresser aussi bien les aumôniers que le personnel administratif, mais les évêques ne souhaitent pas qu’elle conditionne l’agrément.

Ce serait d’ailleurs la première fois depuis 1905, que l’État français s’ingèrerait dans la sélection des candidats que les lieux de cultes proposent, sauf pour des motifs d’ordre public.

Mais, depuis, il y a eu les attentats de janvier 2015 à Paris et la radicalisation de certains religieux musulmans présents dans le pays, en particulier dans les prisons.

Ce qui changerait

Jusqu’à maintenant, les cultes présentaient un ministre du culte et ce ministre était agréé par les directeurs d’établissements pénitentiaires. Or, le gouvernement voulait que le diplôme soit exigé au moment de l’agrément. Ce ne serait plus le cas.

Sur la forme, les évêques s’interrogent sur la manière dont se fera cet enseignement sur la laïcité. Qui prendra en charge les frais ? Est-ce qu’il y aura des conditions de diplômes antécédents ?

Contrairement aux autres diplômes universitaires (Licence, Master), il n'est pas forcément obligatoire d'avoir le bac pour accéder à la formation en vue d’obtenir une Diplôme Universitaire (DU). À l’inverse des autres diplômes délivrés par les universités, le DU (Diplôme Universitaire) ne s’inscrit pas dans le schéma traditionnel. C’est le seul à ne pas être soumis à une habilitation du ministère de l’Enseignement supérieur, il est délivré directement par une université française. Chaque université fixe les conditions d’accès à la formation. De ce fait, le DU n’a pas vocation à être reconnu au niveau national. A noter qu'il existe des DIU (diplôme InterUniversitaire) délivrés conjointement par plusieurs universités.

Sans compter les aspects financiers, les vraies questions sont, d’une part le contenu de la formation et d’autre part quels diplômes universitaires seraient agréés – donc quelles universités seraient reconnus par le Bureau central des cultes du Ministère de l’Intérieur.

La formation actuelle des aumôniers chrétiens

Elle est très diverse, puisque les personnes qui interviennent dans les aumôneries peuvent être soit des prêtres soit des laïcs. Les prêtres ont la formation que leur donne le séminaire et devraient être déjà formés aux principes de la laïcité. Les pasteurs sont formés par de facultés de théologie. Quant aux laïcs, la plupart bénévoles, très différents selon l’âge ou le parcours personnel, bénéficient d’une formation permanente dans le cadre de sessions de formation par les diocèses ou par les services nationaux des aumôneries d’hôpitaux et de prisons. Il n’y a eu, jusqu’à présents, aucun cas litigieux sur la question de la laïcité en ce qui concerne le culte catholique.

Pour un agrément probatoire des aumôniers

Le Ministère de l’Intérieur a prévu de recruter d’urgence des aumôniers musulmans. Or,  l’islam est une religion qui se caractérise par la présence de nombreux courants de pensée et par l’absence d’une hiérarchie unifiée.

Afin de ne pas décourager les engagements bénévoles, l’agrément des aumôniers titulaires et auxiliaires proposés par les cultes pourrait l’être accordé pour une période probatoire, sous condition de suivre un parcours de formation à préciser.

Source : Famille chrétienne

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu